porno facebook porno

L’histoire que j’ai v√©cue est tout √† fait vraie et je voulais la partager avec vous . Je peux dire que je suis
un fonctionnaire de 34 ans, 1,60 mètre, dans un établissement public
, mari√© depuis 8 ans jusqu’en novembre 2000, avec black
cheveux, yeux marrons, pas très beau, mais un joli
bavard quand il s’agit de sexe. Je suis un homme affectueux. Surtout en tant que
personne professionnelle et exp√©riment√©e, j’√©jacule
les femmes plusieurs fois avec ma langue sur le sexe oral. C’est pourquoi mon mariage
termin√© √† cause de ce sexe. J’ai divorc√© de ma femme en novembre 2000.
Apr√®s le divorce, bien que j’aie des rapports sexuels avec des femmes la plupart du temps
, mon pouvoir sexuel est aussi excit√© que je peux r√©sister √† l’outil.
Je n’ai pas pu trouver beaucoup de femmes. M√™me si les femmes avec qui j’ai fait l’amour et eu des rapports sexuels
ayant toujours √©jacul√© plusieurs fois pendant les rapports sexuels, j’ai aussi
éjaculer, mais ma bite ne pouvait pas descendre, mais
après quatre ou cinq éjaculations, je pouvais baisser ma bite. De toute façon, je
je vous dirai que je ne vais pas vous repasser la t√™te avec mon propre probl√®me. J’ai v√©cu au d√©but de 2003.
Finalement, j’ai d√©cid√© d’aller voir un psychologue. Quand j’ai demand√©
mon ami au travail s’il y avait un psychologue
il savait, je lui ai demandé de prendre rendez-vous pour moi. Mon ami
j’ai probablement compris que j’avais un probl√®me mental.
Je suppose. Quoi qu’il en soit, mon ami a pris rendez-vous √† 21h00 samedi.
C’√©tait une heure tardive mais bon. L’adresse que mon ami a donn√©e √©tait quelque part √† Ankara
Tunalihilmi, je suis parti
ma maison le samedi portant le nouveau costume que j’ai achet√©. √Ä neuf heures moins un quart
, Je suis entr√© chez le psychologue, et c’est sa secr√©taire qui a ouvert la porte. La secr√©taire m’a emmen√© √† l’attente
chambre et m’a dit d’attendre 5 minutes. Je me suis assis et
j’ai commenc√© √† examiner les magazines sur la table basse. Un peu plus tard, la secr√©taire
j’allais et je sortais
. a dit, et la secrétaire a fait ses valises et a quitté le
bureau. Donc ma psychologue était une femme
. Comment pourrais-je expliquer mon probl√®me √† la femme que je commen√ßais √† m’ennuyer maintenant d’ailleurs?
Il √©tait 9h30 et le patient √† l’int√©rieur est parti. Psychologue
m’a appel√© de l’int√©rieur, alors j’ai timidement
entr√© et ferm√© la porte. Quand je suis entr√©, la sc√®ne que j’ai vue √©tait un d√©sastre. Elle s’appelait Melda. Elle s’appelait Melda
. Blonde, yeux verts, peau blanche et 1,60 cm de haut, mince
taille, hanches √©troites, l√®vres charnues, gros seins attendant d’√™tre embrass√©s.
Malgr√© son √Ęge, elle √©tait un d√©sastre avec un cul ressemblant √† un rocher criant d’√™tre attrap√©, lisse et
jambes droites, physique extrêmement attrayant, soigné et magnifique et
f√©minin partout. C’√©tait une tr√®s belle nana
et je devais l’avoir. Sentant ses l√®vres magnifiques
serr√© sur mes l√®vres et excit√© faisant l’amour pendant des heures comme un taureau
Je voulais porter une chemise blanche avec un mince col ouvert,
il √©tait √©vident qu’elle ne portait pas de soutien-gorge, ses mamelons √©taient visibles, ses mamelons √©taient roses
. Il n’y avait pas d’affaissement, elle
appelait pour venir me sucer, elle avait une minijupe grise sous sa chemise. I
assis sur le siège en face de la dame. Devant lui se trouvait une table en verre et
tout sous la table √©tait sur la place. Il √©tait √©vident qu’il n’y avait pas de culotte sous sa minijupe
. Jusqu’√† ce moment, j’√©tais tr√®s confus, mais quand j’ai vu la dame, mon cerveau √©tait compl√®tement confus . J’ai tendu la main
et a dit mon nom et a dit bonjour, comment vas-tu
. En me serrant la main, j’ai dit Melda
. Pendant ce temps
Je pensais comment expliquer mon problème, alors il
m’a demand√© quel √©tait le probl√®me, et maintenant j’ai commenc√© √† donner des r√©ponses √©vasives avec embarras. – D√©sol√©, mais je ne le fais toujours pas
comprenez quel est votre probl√®me. J’ai dit que c’√©tait du sexe et je ne savais pas par o√Ļ commencer parce que je ne savais pas comment l’expliquer. Il a dit que quel que soit le sujet, c’√©tait un sujet tr√®s naturel pour lui. Il a dit que les gens qui avaient des probl√®mes sexuels venaient le voir tous les jours . Il prenait un soin tr√®s diff√©rent pour me r√©conforter, ce qui m’a beaucoup encourag√©. Il me pose des questions

Je r√©pondais, j’ai commenc√© √† ressentir des changements en lui apr√®s chacune de mes r√©ponses, il ne l’a pas fait
m√™me n√©gliger de poser des questions sur la taille et l’√©paisseur de mon outil
. Ses t√©tons √©taient comme d’√©normes raisins, il a presque
a sauté de sa chemise. Il demandait tout ouvertement et
Je r√©pondais ouvertement, ma bite √©tait comme un tas, mon pantalon √©tait gonfl√© sur le dessus . Il m’a dit que
mon problème était que mon éjaculation tardive était due à
verrouillage musculaire. Il a appris la réponse à mon problème et
je voulais que la nuit dure maintenant. Le temps passe vite comme l’eau et l’atmosph√®re chaleureuse √©tait
form√© par lui-m√™me. Quand j’ai appris qu’il √©tait veuf et vivait seul, j’ai
√©tait encore plus encourag√© si je n’avais pas d’autres patients, il rentrerait chez lui.
J’ai propos√© de partir jusqu’√† ce que la chambre dise merci, mais
c’est ma maison de toute fa√ßon. De temps en temps, ses regards √©vasifs se d√©pla√ßaient devant moi et j’√©tais
me répandre sans plus avoir besoin de me cacher. Chambre
j’ai commenc√© √† donner des coups francs sous la table devant moi. Je devais montrer mes intentions maintenant
, Je ne voulais pas perdre beaucoup de temps. Puis j’ai amen√© le sujet
√† sa beaut√© et que cela m’a affect√© d’une mani√®re ou d’une autre et a dit que je suis tr√®s exp√©riment√©e et professionnelle en mati√®re de sexualit√© et de sexe
, et j’ai sorti le haricot de sous ma langue
.
Il √©tait √©vident qu’il √©tait √† la fois curieux et excit√© par ce que j’avais dit.
Ce devait √™tre √† cause de l’excitation qu’il ressentait, qu’il donnait de mauvais coups de pied sous la table .
commencer. Elle écarta lentement ses jambes, révélant
les cheveux noir de jais de sa féminité aux lèvres entre ses mollets lisses et dodus
. Elle est all√©e √† la cuisine en disant qu’elle avait soif depuis un moment.
Je ne savais pas par o√Ļ commencer. Honn√™tement, son
la r√©action m’a fait r√©fl√©chir. Il a √©t√© s√©par√© de sa femme il y a 10 ans, et
il utilisait cet endroit √† la fois comme lieu de travail et comme maison, et il vivait seul. Quand elle est revenue √† l’int√©rieur, elle a chang√© de sujet et a commenc√© √† avoir des r√©ponses de ma part sur ce qu’elle ne savait pas
sur la sexualit√© et le sexe. En r√©ponse aux r√©ponses que j’ai obtenues des questions que j’ai pos√©es en devenant compl√®tement effront√©e, je lui ai hardiment racont√© comment √©tait sa vie sexuelle et que son mari lui avait racont√©e dans son mariage.

Je te demandais si tu étais satisfait? Il répondait aussi à ces questions.
D’apr√®s les r√©ponses, j’ai compris qu’elle
avait des problèmes sexuels avec son mari comme dans mon mariage mais le sien était le contraire. Le
les questions commençaient à devenir plus intéressantes. Je lui ai demandé
combien les organes génitaux de son mari étaient
.
J’ai dit que je ne pouvais pas. Je lui ai dit qu’elle √©tait une femme tr√®s sexy et qu’elle √©tait absolument
besoin
sexe
.
Je lui ai dit que s’il avait peur d’entrer, je lui ferais plaisir avec du sexe oral. Il a soudainement
j’ai dit que je voulais voir sa bite, sans aucune surprise, je me suis lev√©
et est all√© vers lui et s’est tenu juste devant
il
.
J’ai dit qu’il ne le perdrait pas, alors qu’il √©coutait ce que je disais
, il a essayé de regarder la taille de ma bite en jetant sa main sur mon pantalon.
Je lui ai dit qu’il ne pouvait pas prendre mon outil de l’ext√©rieur et ouvrir ma fermeture √©clair s’il le voulait. Il
a commencé à décompresser timidement aussi, il a ouvert ma fermeture éclair et a sorti ma bite
. Il a pris ma bite dans ses paumes et l’a transform√©e en mesure et pes√©e.
Il essayait de le traduire. ‚ÄúOuuuu!”il a dit. C’est tr√®s √©pais et long.
Je n’ai jamais vu ou go√Ľt√© une si grosse bite. Elle a ajout√©
que l’outil de son mari √©tait tr√®s petit, ils ont essay√© de l’agrandir avec des pompes √† vide, que
il ne pouvait se frapper qu’une fois par mois, que son outil
n’a pas soulev√© correctement et qu’il l’a imm√©diatement vid√©. √ätre
c’est vraiment moi? En r√©ponse √† ma question, la salle a r√©pondu que la mienne √©tait √©troite
et la moitié de mon yarrag serait laissée dehors. Si
tu as si peur, j’ai dit que j’aurais des relations sexuelles l√†-bas. En r√©ponse √† la question de savoir comment nous allons faire
ça, je lui ai tout raconté jusque dans les moindres détails,
mais il a dit que m√™me s’il avait certaines conditions, j’avais aussi des conditions.
Nous avons accept√© nos conditions mutuelles. Il m’a montr√© la salle de bain o√Ļ j’allais prendre une douche, et il
je suis all√© dans l’autre salle de bain avec un jacuzzi, et j’ai imm√©diatement commenc√© √† regarder par le trou de la serrure.
Ses joues étaient
regardant le ciel comme s’il regardait les √©toiles. Ses hanches √©taient rondes et saillantes, ses jambes blanches laiteuses avaient l’air d√©licieuses et son corps √©tait aussi brillant
comme une diapositive.
Elle brillait. Sa chatte avait des poils comme une ombre dessus. Le bout de ses tétons
√ßa avait l’air rose. Il n’y avait aucun affaissement du tout, c’√©tait comme si elle appelait √† venir debout et √† me sucer
, ses jambes avaient l’air d√©licieuses. Probablement parce qu’elle faisait confiance √† la beaut√© de son corps , c’√©tait comme si elle me donnait le
l’occasion de l’admirer.
Puis, quand elle est entrée dans le jacuzzi et a pris une douche,
en prenant une douche, je suis all√© aux toilettes. Apr√®s s’√™tre branl√© dans la salle de bain, quand
Je suis sorti de la salle de bain, une tr√®s belle musique jouait √† l’int√©rieur. Il doit
j’ai r√©alis√© que j’√©tais sorti de la salle de bain, alors il m’a appel√© dans la chambre et quand je suis entr√©, il √©tait
allongé sur le lit sous le
couette
. Il ne pouvait pas y avoir une telle beauté !!!
Ses seins √©taient si beaux et galb√©s qu’on ne pouvait supporter de les toucher.
S’il te pla√ģt, laisse-toi compl√®tement √† moi, mon amour. Croyez-moi, ce sera tr√®s diff√©rent, vous
appr√©ciera beaucoup. J’ai dit. Cette promesse lui a donn√© confiance, ses mamelons √©taient
comme d’√©normes raisins, et sa chatte avait une apparence merveilleuse avec un rasage de pr√®s.
C’√©tait la premi√®re fois qu’un homme me l√©chait la chatte. Il
ledit .
_
_
_
Elle était droite comme pour dire ce qui ne va pas avec un coup de langue. Elle lécha légèrement, frottant mon
langue l√©g√®rement sur les zones o√Ļ j’ai senti sa tendresse. Quand j’ai commenc√© √† l√©cher ses seins
, qui étaient assez dodus malgré son corps délicat,
elle n’√©tait plus capable de se contr√īler .

marchant autour de ses jambes, frissonnant alors que ma main se rapprochait
ses organes g√©nitaux, sa respiration a chang√©, comme je le sentais, j’√©loignais ma main de ses organes g√©nitaux,
elle a continué à lécher, mes lèvres bougeaient sur son ventre, elle a continué à
l√®che lentement et au moment o√Ļ je me suis rapproch√© de ses parties g√©nitales, c’√©tait comme dire l√©cher l√©cher mais j’ai commenc√© √† lui l√©cher les jambes et les mollets en ne l√©chant pas
ses organes génitaux
Maintenant, je voulais perdre le contr√īle progressivement
et commence à lécher ses parties génitales dès que possible,
mais j’aimais encore plus le retarder. Je l’ai pouss√© plus loin et je me suis r√©pandu
la crème et le miel que je lui ai demandé de garder prêts.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

pornos frei porno deutsches porno iphone porno kamera porno student porno blonde porno creampie porno massage porno sleeping porno mom porno sister porno